Assemblée Générale 2011 (Le Télégramme 27/03/11)

La Contremarche, qui a pour vitrine Cité Rap, a vécu une année intense en terme d’activités. Seul bémol: la fragilité financière de l’association.

«Ce qui a été significatif en 2010, c’est une très belle opération sur Cité Rap. Quasiment tout était complet et on a reçu 6.000 personnes.» À l’heure des bilans, dévoilés en assemblée générale, vendredi, Stéphane L’Her, président de LaContremarche, affichait une certaine satisfaction.

Une polémique à oublier

Certes, la fête aurait pu être plus belle sans la polémique autour de la venue du groupe Sexion d’Assaut. Mais non, rien de rien; non, ils ne regrettent rien. «La polémique n’a pas joué économiquement en notre faveur. Sans ça, on remplissait Robien. En revanche, on est satisfait de l’avoir maintenu au regard de la qualité du débat. On a fait notre job d’éducation populaire», estime Stéphane L’Her. Le festival Cité Rap, c’est la face émergée de l’iceberg, mais c’est loin d’être la seule raison d’être de La Contremarche. «C’est une partie de notre travail mais il y a également un tas d’autres choses», insiste le président de l’association avant d’énumérer les réalisations de l’année. La [K]roix (structure éphémère réalisée dans le cadre de la biennale d’art contemporain de Rennes), Buzz de nuit, l’inauguration d’Hermione l’accompagnement d’associations, le tremplin hip-hop Buzz booster…

Des finances fragiles

Côté finances, c’est moins brillant. Si le déficit affiché cette année n’est «que» de 3.500 €, pour un budget global de 300.000 €, il vient s’ajouter à un déficit chronique de 20.000 € plus problématique. «On est serein quant à l’activité mais beaucoup moins quant à la patience des banques. En 2011, on va générer encore plus de projets pour générer un peu plus de ressources», résume Stéphane L’Her qui aimerait «un soutien plus important de la ville».



Malgré cet équilibre financier précaire, l’association ne se démobilise pas. Au contraire. Les projets annoncés pour 2011 en sont la preuve. En tête des activités de l’année figure, bien évidemment, la 13eédition de Cité Rap qui aura pour thématique «les jeunes et l’espace public».

«Tous à l’asso» le samedi 16 avril

Cet été, l’association va également lancer un nouvel événement baptisé Banc Publi©. Cette manifestation croisera musique, numérique et patrimoine lors de trois soirées à Moncontour, au château de LaHunaudaye et à Aquabaie. Par ailleurs, l’un des axes de travail de La Contremarche étant la coopération entre les acteurs, il n’est pas surprenant de retrouver l’association au coeur de la soirée «Tous à l’asso» du samedi 16avril, organisée par l’Assolidaire à Robien. Un rendez-vous interassociatif à ne pas manquer. À l’affiche: Alive Kill, Acapulco 44, Thomas Howard Memorial, Rafale en DJ set, Pollux From Rio et le Prince Miiaou.

Samuel Uguen

Articles similaires:

Rester correct.sas

Laisser un commentaire