Nos Actions

La Contremarche : « Il n’y a pas que Cité Rap ! »

En évoquant l’association la Contremarche, sa définition se résume souvent à Citérap et Cultures Electroni[k] dans la bouche des briochins. Hors, depuis plus de dix années, la structure ne cesse de se développer ! « Il n’y a pas grand monde qui sait réellement ce que l’on fait ». Tels étaient les mots du président, Stéphane L’Her, lors de l’assemblée générale à radiophonique ( en direct sur RADIO ACTIV’) en juin 2010.

Un acteur culturel incontournable

3 emplois, 40 personnes, 4 à 5000 heures de bénévolat… La Contremarche est aujourd’hui un acteur culturel incontournable de la ville, de l’agglomération , du département et bientôt de la région. En alliant innovation et convergence, l’association participe à la structuration de réseaux sur les différents niveaux de territoires. Elle mène diverses démarches culturelles (danse, slam, musiques électroniques) et initie des actions d’ingénierie et de formation jeunesse et culture. Accompagner des porteurs de projets culturels tout en leur apportant un appui technique, créer des actions en allant de l’avant… Une chose est certaine, le travail ne manque pas et les bénévoles ne chôment pas tout au long de l’année.

Une fragilité financière à résoudre

Le président ne s’en cache pas : « On a vécu au dessus de nos moyens durant deux ans avec l’organisation de Citérap ». La fragilité financière liée au déficit de 2007 reste un problème à résoudre pour cette année. Aujourd’hui, après un travail de recherche de financement, la Contremarche dispose de 43% de ressources propres. Elle souhaite renforcer sa relation avec les collectivités locales en se rapprochant de la ville et de Saint-Brieuc Agglomération.